Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chronique-sportives

Esprit critique et liberté d'expression sont de mise.

Tour des Flandres

Publié le 31 Mars 2013 par Etienne Goursaud in Cyclisme

Sylvain Chavanel pourrait être la belle surprise aujourd'hui

Sylvain Chavanel pourrait être la belle surprise aujourd'hui

Le tour des Flandres, bien que ce courant cette année le 31mars, a pour tradition d’ouvrir le bal des classiques de printemps. Cette année, comme en 2012, est marquée par l’absence du mur de Grammont, difficulté emblématique de par sa spécificité des pavés ainsi que son pourcentage pouvant excéder les 20%. Il faudra aussi compter sur la pluie, pouvant rendre le parcours dangereux en certains endroits et pouvant ainsi provoquer une sélection naturelle via les chutes (rappelons-nous que l’année dernière, une chute a envoyé au tapis Cancellara en lui brisant la clavicule).

Le tenant du titre, Tom Boonen, qui, l’année dernière, avait ainsi ouvert sa saison éblouissante, sera encore là cette année pour défendre son titre mais le champion belge est entouré d’un halo d’interrogations sur son état de forme. En effet il ne semble pas d’être totalement remis de sa fracture du coude.

Comme chaque année une petite dizaine de prétendants peuvent se mêler à la lutte finale. Avec deux ou trois favoris qui se dégagent suite à leur aisance du début de saison. Mais aucune tête ne semble pouvoir écraser la course à l’avance.

 

ΔΔΔΔ

Fabian Cancellara : Certainement le favori de la course, une course qu’il a gagnée deux fois. De plus il possède une équipe plutôt bonne et surtout dévoué à sa cause (contrairement a Oméga-Pharma) avec notamment Tony Galopin ou encore Gregory Rast qui pourront l’épauler, étant donc le seul leader de son équipe.

Le parcours lui convient peut-être encore mieux qu’à Paris-Roubaix car les bosses du parcours peuvent lui permettre de faire la différence face à un Boonen ou encore un Chavanel. Ce n’est pas un hasard s’il a déjà gagné deux fois la Ronde et les deux fois en solitaire. Cependant il dispose d’une pancarte de favori qui a grandi depuis sa victoire au G3-Harelbeke (ou on y retrouve certaines des difficultés qu’il y aura au menu dimanche). Une pancarte qui lui avait été fatale en 2011. De plus en cas d’arrivée en petit groupe, ce n’est pas celui qui possède la plus grosse pointe de vitesse et il sera donc en délicatesse. Il doit donc impérativement finir seul. Mais il semble avoir toutes les armes pour pouvoir le faire

 

ΔΔΔ

Peter Sagan : Le jeune Slovaque, que rien ne semble freiner sa fulgurante progression (Rappelons qu’il n’a que 22ans) vient tout juste de briser sa malédiction sur les courses d’un jour, en remportant, dans des conditions dantesques (parcours amputé de 50km) Gand-Wevelgem. Il confirme ainsi son excellente forme du moment (2étapes à Tiréno-Adriatico ainsi qu’une seconde place sur Milan-SanRemo). Vainqueur du maillot vert du meilleur sprinteur lors du Tour de France 2012, il peut disposer d’une très belle pointe de vitesse mais, lors de ce Gand-Wevelgem, il a aussi prouvé qu’il pouvait finir une course en solitaire. Malgré tout, les pavés lui conviennent un peu moins bien que les bosses d’un Liège Bastogne-Liège. De plus, son équipe semble très faible pour ce genre de courses et elle aura beaucoup de mal à contrôler des éventuelles velléités. Sagan risque donc de dépenser des forces précieuses avant le final. Son inexpérience, qui a été criante lors de Milan-San Remo, ou il perd une course qu’il aurait dû gagner, peut se révéler encore fatale dans une course aussi dure à gérer comme l’est la Ronde. Mais il peut constituer une belle surprise en étant un des plus jeunes coureurs à inscrire son nom au palmarès mais surtout le premier Slovaque.

 

Tom Boonen : Mais que deviens le tenant du titre de l’an dernier ? Lui si étincelant lors du printemps 2012, semble souffrir du syndrome « Philippe Gilbert ». Handicapé par une fracture au coude, lors du mois de Janvier, le Belge semble peiner à retrouver son niveau de l’an dernier. Attention cependant,  annoncé perdu pour le cyclisme en 2009, lors de son contrôle positif à la cocaïne, il a fait étalage de sa classe pour revenir au plus haut niveau. Il peut, comme Sagan, compter sur sa pointe de vitesse en cas d’arrivée groupée. Son équipe est très certainement la meilleure pour gérer ce genre de classiques (rappelons-nous, lors de sa victoire en 2012 sur paris-roubaix, le travail abattu par son coéquipier Niki Terpstra)

Cependant, au sein de son équipe un autre peut prétendre à la victoire et selon le scénario de la course, le leader peut changer. Boonen a déjà été battu 2 fois par Devolder en 2008 et en 2009 alors que celui était son coéquipier.

 

ΔΔ

Sylvain Chavanel : Second de la Ronde, qu’il n’aurait jamais dû perdre, en 2011, le Poitevin est de nouveau dans une grande forme (5ème et vainqueur d’étape sur Paris-Nice, 4ème à Milan-SanRemo ou il a abordé le Poggio en tête). Cependant l’inconnue pour lui demeure quant à son rôle au sein d’Oméga-Pharma. On se souvient que, l’année dernière, il avait été sacrifié par son équipe au profit de Boonen. Il faudra très certainement que Sylvain anticipe comme il l’avait fait en 2011 pour ne pas être cantonné au simple rand d’équipier de luxe

 

 

 

Δ

Sébastien Turgot : Le français de chez Europcar, 2ème à Paris-Roubaix en 2012, à la surprise générale, a montré le bout de son nez lors de Milan-SanRemo (15ème). Il peut réaliser encore une belle course il en a les armes et son équipe tiens la route.

 

Lars Boom : Le Néerlandais malheureux sur Paris-Roubaix (6ème après avoir longtemps cru à la seconde place) possède un palmarès tout à fait respectable. Cependant il lui manque une course majeure à son palmarès. Il a tout à fait le potentiel pour briller sur cette course. Reste à confirmer

 

Thomas Voeckler : Il sait grimper, sait sprinter, fait preuve d’une très grande intelligence de course. L’année dernière, à la surprise générale, il s’était mêlé à la bagarre avec les chasseurs de classiques pour finir 8ème de la course, ouvrant le bal à un printemps radieux (Vainqueur de la flèche brabançonne, 5ème sur l’Amstel Gold Race et 4ème sur Liège Bastogne-Liège)

 

 

Mon opinion :

Les classiques Flandriennes offrent leur lot d’incertitudes notamment avec les crevaisons et des chutes qui peuvent intervenir sur les pavés (on se souvient de la malchance de l’équipe Quick-Step en 2011 avec les multiples chutes et crevaisons de Chavanel et Boonen). Cependant, suite à sa démonstration sur le G3-Harelbeke, Cancellara semble le mieux placé pour succéder à Boonen au palmarès.

Côté Français, s’il n’est pas sacrifié par son équipe, Sylvain Chavanel semble le mieux armé pour briller.

 

 

 

Commenter cet article