Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chronique-sportives

Esprit critique et liberté d'expression sont de mise.

Romain Bardet en sauveur français

Publié le 23 Juillet 2016 par Etienne Goursaud in Cyclisme

Romain Bardet monte sur la 2e marche du podium                  Source : Eurosport

Romain Bardet monte sur la 2e marche du podium Source : Eurosport

Sauf accident, Romain Bardet sera aujourd'hui le dauphin de Christopher Froome. Une deuxième place qu'il a construite dans les Alpes en grappillant dans l'étape arrivant à Culoz, puis dans le contre-la montre en côte menant à Megève. Il a porté l'estocade le lendemain en remportant l'étape de Saint-Gervais Mont Blanc en attaquant dans la descente menant vers la dernière difficulté du jour. Son action a, par ailleurs, mis la pagaille dans le groupe maillot jaune, provoquant, entre autres, la chute de Bauke Mollema alors 2e du général et du maillot jaune Chris Froome. Si le Britannique s'en sort bien en ne perdant que 36 secondes sur Bardet, le Néerlandais a craqué, concédant 4 minutes.

Cette deuxième place est méritée et offre un rayon de soleil au cyclisme français un peu en difficulté sur ce tour de France. D'autant qu'ils se porte très bien et que ce semi-fiasco ne reflétait pas sa vraie valeur. On se rappelle de la brillante victoire de Arnaud Démare à Milan- San Remo ou encore la deuxième place de Julian Alaphilippe sur la Flèche Wallonne, mais aussi des nombreux sprints victorieux de Nacer Bouhanni en World Tour.

 

Il est temps de faire un top et un flop de ce Tour de France, avec des notes, comme au football ! Il reste encore une étape ou Coquard peut espérer un truc. Sa note pourra donc changer.

 

Top : Romain Bardet (9/10) : Quand on gagne une étape de montagne et que l’on finit pour la première fois de sa carrière sur le podium, on peut parler de Tour réussi. L'Auvergnat a été prudent dans les Pyrénées avant de monter en puissance. Au final on s'est aperçu cette année qu'il n'avait rien à envier à un Quintana. On peut lui reprocher de n'avoir rien tenté hier pour faire trembler Froome. Mais le risque était bien plus important que le potentiel gain. Romain Bardet n'a pas encore 26 ans, Chris Froome n'est pas éternel. Qui sait, le successeur de Bernard Hinault, c'est peut-être bien lui !

 

Julian Alaphilippe (7/10) : Il a sans doute lancé son sprint un peu trop tôt lors de la deuxième étape, ce qui lui coûte sa première victoire dans un grand tour. Encore dans le bon coup à Culoz, son incident mécanique l'empêche de batailler pour la gagne, il semblait le plus costaud c'est dommage. Pour une découverte c'est une réussite. Le coureur d'Etixx a prouvé qu'il avait un énorme potentiel. Attention il a parfois couru un peu à l'envers (parfois en chasse patate). Comme l'a fait remarquer Laurent Jalabert, les JO arrivent vite et c'est aussi un objectif majeur pour lui. On n'en sait pas plus sur sa capacité à figurer un jour au classement général d'une épreuve de trois semaines.

 

Pierre Rolland (non noté) : Tour bizarre pour le Français. Tout avait (pour une fois) idéalement commencé pour le leader exilé à la Cannondale. Pour la première fois de sa carrière, il s'était présenté dans la première étape de haute montagne sans avoir perdu du temps dans la plaine. Malheureusement une crevaison et une "chute" ont annihilé ses chances de bien figurer. Et pourtant, il est fort possible qu'il eût le potentiel de faire un top 5 cette année. Quand on voit le niveau de certains dans le top 10. Le Français était dans le coup dans la gagne avant-hier avant de chuter lourdement. Il aura été très courageux !

 

Flop : Tony Gallopin (4/10) : Le coureur de la Lotto-Soudal a fait le bon choix en ne visant pas le général. Mais à l'image de sa saison moyenne, il n'a été que peu en vue, malgré quelques offensives. Il a donc paru assez limité. Dommage. Il est vrai que son profil polyvalent peut être un avantage comme un inconvénient.

 

Thibaut Pinot (3,5/10) : Visiblement il souffre d'une mononucléose. Ce qui veut dire qu'il devait être malade avant même la fameuse étape d'Arcalis, dont le final a été disputé sous la grêle. Mais quand on sait tous les sacrifices qu'il fait, avec ses progrès en CLM, le voir exploser comme cela en montagne c'est rageant. D'autant qu'un grand Pinot aurait pu rabattre les cartes. Après 2014, on aurait encore pu avoir deux Français sur le podium. Il n'empêche, même s'il est jeune, les années passent et c'est son deuxième flop au général de suite. Le coureur de la FDJ devrait viser la gagne sur un autre grand tour. Cela pourrait lui enlever de la pression.

 

Warren Barguil (3,5/10) : Il avait fait un bon tour de suisse, ce qui augurait de grandes choses, avec au moins un top 10. Finalement il n'a pas pesé. Dans le dur dans les Pyrénées, il a définitivement craqué à Culoz. Ses tentatives d’échappées sur la fin ont juste confirmé la tendance. Est-il un coureur taillé pour le classement général ? La question mérite d'être posée

 

Etienne Goursaud

 

.

Commenter cet article