Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chronique-sportives

Esprit critique et liberté d'expression sont de mise.

L'équipe de France d'athlétisme ne voyage pas à vide

Publié le 26 Juillet 2016 par Etienne Goursaud in Athlétisme

Renaud Lavillenie remet son titre en jeu                                            Source : L'Equipe

Renaud Lavillenie remet son titre en jeu Source : L'Equipe

Les Jeux Olympiques de Rio approchent à grands pas et la Fédération Française d'Athlétisme a livré il y a deux semaines sa liste des athlètes qualifiés. Dans le prolongement de la politique voulue par la FFA et le DTN Ghani Yalouz,le contingent français est resserré. Car nos minima sont plus élevés que les standards de l'International Association of Athletics Fédérations (IAAF). La volonté était qu'un athlète, pour décrocher son billet pour Rio, doit satisfaire à ses chronos valant une entrée en demi-finale voire en finale.

Au Total ce sont 34 athlètes qui iront aux Jeux en individuel, plus le collectif du 4x100 et 4x400 masculin. Parmi eux, certains peuvent nourrir des espoirs de podium, voire de médaille d'or. Analyse des profils qui pourraient porter l'athlétisme français en haut de l'affiche.

 

Ils ont de grandes chances de médailles

 

Renaud Lavillenie : Le perchiste est le champion olympique en titre. Il détient, avec 5,96m, la meilleure performance mondiale de l'année. Il a été sacré champion du monde en salle. Bref tout est au beau fixe. Oui mais la perche est l'une des disciplines les plus incertaines et le natif de Cognac a récemment connu une grosse déconvenue avec son zéro en finale des championnats d'Europe. Il est vrai, ce jour-là que les conditions étaient déplorables. Avec son gabarit fin, Lavillenie est l'un des perchistes les plus exposés en cas de vent, comme ce fut le cas à Amsterdam. Il n'empêche qu'il demeure LE favori incontesté à Rio. S'il gagne, il deviendra le 2e perchiste de l'histoire à conserver son titre, après l'américain Bob Richards (1952-1956). De quoi entrer encore plus dans l'histoire.

Meilleur saut de la saison : 5,96m

Record : 6,16m (Indoor)

Rang mondial 2016 : 1er

 

Ils vont se mêler à la bagarre

 

Mélina Robert-Michon : La lanceuse de disque fait partie du gratin mondial. Elle compte nombre de grandes finales à son actif mais fut pendant longtemps bredouille. Mais en 2013, en améliorant son record de France (66,28m), elle prend la 2e place des mondiaux de Moscou. Un nouveau statut confirmé aux Europe l'année qui suit, avec une nouvelle médaille d'argent, fait de la Bergalienne une candidate déclarée à la médaille. Elle a connu une déconvenue lors des deniers mondiaux, seulement 10e. De plus la concurrence s'est encore accrue. Elle est 10e aux bilans mondiaux actuellement. Il lui faudra certainement titiller son record de France pour espérer décrocher la seule médaille qui lui manque : celle des J.O.

Meilleur lancer de la saison : 64,96m

Record : 66,28m

Rang mondial 2016 : 10e

 

Yohann Diniz :

Paradoxe, Yohann Diniz est le recordman du monde du 50km marche, mais il ne figure pas parmi les favoris absolus. La faute à deux participations très moyennes en 2008 et 2012 (abandon et disqualification). Mais le marcheur est triple champion d'Europe en titre et semble s'être débarrassés de ses problèmes de pubalgie qui ont gâché son année 2015. Il a quand même connu une alerte aux France Elite sur 5000m marche avec un abandon, à cause de la chaleur. Mais s'il est au niveau de 2014, il sera intouchable. Il a d'ailleurs signé un probant 3h37 au mois de Mars, ce qui fait de lui le leader mondial en 2016. Il est grand temps que Yohann Diniz vienne réparer l'anomalie du zéro pointé aux J.O. Car il en a le potentiel.

Meilleur temps de la saison : 3h37'48

Record :3h32'33

Rang mondial 2016 : 1er

 

Dimitri Bascou : L'Hurdler ne cesse de progresser, en atteste son record de France du 60m en salle (7,41s) et son record personnel du 110m haies porté à 13,12s, il y a une semaine à Monaco. Il a même réalisé un 13,05s trop venté lors des championnats de France. Devenu le leader français dans LA discipline forte (avec la perche), Dimitri Bascou a montré cet hiver qu'il répondait présent lors des échéances internationales (2e des mondiaux en salle). Champion d'Europe en plein air cet année, il est attendu. Mais la concurrence est rude dans cette discipline qui est également soumise aux aléas de la faute. Mais il peut croire en ses chances

Meilleur temps de la saison : 13,12s

Record : 13,12s

Rang mondial 2016 : 6e

 

Kévin Mayer : Les pépins physiques semblent derrière lui, le décathlonien aura tout le loisir de déployer son potentiel à Rio. Et il est grand. Médaille de chocolat lors des mondiaux en 2013, il avait confirmé avec une brillante 2e place aux Europe l'année qui suit. Depuis trois ans on lui parle de record de France, toujours détenu par Christian Plaziat avec 8574 points. S'il est à son pic de forme, alors Mayer sera un candidat crédible au podium. Il sera certainement en retrait par rapport à l'intouchable recordman du monde Ashton Eaton. Mais il peut aller titiller des gros clients comme Warner.

Meilleur total de la saison : 8446 points

Record : 8521 points

Rang mondial 2016 : 4e (ex aequo avec Lindon Victor)

 

Renelle Lamote 

:

La spécialiste du 800 prend du galon chaque année. L'année 2015 fut celle de ses premiers chronos sous les 2 minutes et de première finale mondiale. 2016 est encore mieux, avec un record porté à 1'58''01 et ses premiers podiums en Diamond League, la référence. On est impatient de savoir comment elle va enchaîner les trois courses qui l'attendent au J.O. Si elle garde du jus pour la finale, il faudra compter sur elle. Une aubaine pour une discipline en mal de médailles.

Meilleur temps de la saison : 1"'58''01

Record : 1"58''01

Rang mondial 2016 : 8e

 

Kévin Ménaldo (Perche) : Le jeune perchiste a failli priver Renaud Lavillenie de la médaille de bronze en 2015, lors des mondiaux. Kévin Ménaldo possède un réel potentiel pour franchir des barres à 5,90 voire 5,95m. Un niveau qu'il faudra certainement atteindre pour espérer une médaille olympique. Il lui faudra régler ses problèmes de profondeur de saut. Après sa 5e place aux mondiaux, il peut franchir un cap cet été. Attention lui aussi a connu une alerte aux Europe, avec un zéro en finale.

Meilleur saut de la saison : 5,80m

Record : 5,81m

Rang mondial 2016 : 6e

 

 

Ils peuvent créer la surprise

 

Floria Gueï (400m) :

Meilleur temps de la saison : 50,84s

Record : 50,84s

Rang mondial 2016 : 15e

 

Pascal Martinot-Lagarde (110m haies)

Meilleur temps de la saison : 13,17s

Record : 12,95s

Rang mondial 2016 : 7e

 

Pierre-Ambroise Bosse (800m)

Meilleur temps de la saison : 1'43''88

Record : 1'42"53

Rang mondial 2016 : 6e

 

Mahiedine Mekhissi-Benabbad (3000 steeple)

Meilleur temps de la saison : 8'20"19

Record : 8'00''09

Rang mondial 2016 : 28e

 

Alexandra Tavernier (Marteau)

Meilleur lancer de la saison : 72,16m

Record : 74,39m

Rang mondial 2016 : 17e

 

Le relais 4x400 féminin

 

Jimmy Vicaut (100m)

Meilleur temps de la saison : 9,86s

Record : 9,86s

Rang mondial 2016 : 3e

 

Christelle Daunay (Marathon)

Record : 2h24'22

Commenter cet article