Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chronique-sportives

Esprit critique et liberté d'expression sont de mise.

Le Bel été du sport français

Publié le 25 Août 2014 par Etienne Goursaud in Sport

Parfait représentant de ce bel été français, le nouveau recordman du monde du 50km marche : Yohann Diniz

Parfait représentant de ce bel été français, le nouveau recordman du monde du 50km marche : Yohann Diniz

Si l’émulation est un moteur de réussite dans le sport comme dans la vie, alors on peut dire que les français en ont très bien profité. En effet, depuis le début de l’été, les bons résultats ne cessent de tomber. Sans tomber dans le chauvinisme excessif, on peut constater que les couleurs bleu-blanc-rouge ont été portées brillement par nos représentants. Petit tour d’horizon des différents résultats qui sont venus réchauffer une période estivale bien morose par ailleurs.

 

Le football en réconciliation avec son public

Tout n’a pas été parfait lors de cette coupe du monde, mais quel contraste affiché par rapport à il y a 4 ans. On avait laissé nos bleus aux portes du ridicule à Knysna, avec cette fameuse « grève » qui avait sérieusement entaché l’image du football français. Cet échec s’était traduit par une baisse sensible des licenciés pour la FFF. L’euro 2012, malgré un quart de finale, n’avais pas redonné le gout, notamment avec Samir Nasri, de prendre passion pour cette équipe. Cette année les choses ont changé. On dénote trois déclics : Le premier lors de l’égalisation en Espagne, après un bon match, lors d’un match de qualifications, le second intervient, lui, lors de la victoire 4 à 2 en Biélorussie. Après une première mi-temps catastrophique, les bleus ont su se révolter. C’est un sentiment que l’on retrouve lors du match retour de barrages contre l’Ukraine. C’est le troisième déclic, en effet, acculés après une défaite 2 à 0 là-bas, la bande à Deschamps a su trouver les ressources pour renverser la vapeur, gagnant 3 à 0.

Lors du mondial les bleus ont su se montrer séduisants face au Honduras (3-0) et à la Suisse (5-2) en poules, ils ont su se montrer courageux et réalistes en 8ème de finale face au Nigéria (2-0). Malheureusement, en quart, face aux Allemands (0-1), ils n’ont pu trouver les clés pour changer la tendance d’un match mal démarré (But de Hummels, assez contestable par ailleurs). Un match qui aurait pu basculer en notre faveur. On se consolera en se disant que « nous » nous sommes fait sortir par les futurs champions du monde. Au-delà du beau parcours réalisé, l’équipe de France a véhiculé l’image d’un groupe solidaire, basant son jeu sur un collectif tout à fait correct avec un mixte de jeunes joueurs talentueux, Pogba ayant été élu meilleur espoir du mondial et des cadres de retour à leur meilleur niveau en Bleu (Evra). Cette perspective est plutôt enthousiasmante, compte tenu de l’Euro 2016 organisé sur l’hexagone. Réjouissons-nous sans nous enflammer et que les promesses entrevues ne se transforment pas en cruelles désillusions.

 

Tour de France : Jeunes loups et vieux briscard

Depuis 1997 et la 2ème place de Richard Virenque, un français n’était plus monté sur le podium du tour de France. Pour un pays qui détient le record de victoires, cela faisait quelque peu tache. 2014 marque donc la fin de cette série noire, et de quelle manière ! En effet, ce n’est pas un mais deux tricolores qui sont montés sur la boite : Jean-Christophe Peraud 2ème et Thibaut Pinot 3ème. Face à un Nibali ultra-dominateur (7’37 d’avance, plus gros écart depuis 1999 avec le 1er sacre d’Armstrong[i]) ils ont su tirer leur épingle du jeu en écartant Valverde et Van Garderen. Peu de monde, nous y compris, aurait parié, en début d’épreuve, sur une telle réussite. C’est d’autant plus une réussite que l’un comme l’autre ont connu des difficultés dans leur carrière. Elle a d’ailleurs commencé très tard pour Peraud, à 33ans pour cet ancien vice-champion Olympique de VTT[ii]. On se souvient de sa chute lors du contre la montre à Chorges qui le priva d’un éventuel Top 10. On retient également sa transparence lors du tour 2012 alors qu’en 2011 il avait signé une 9ème place[iii] encourageante. Pour Pinot, après la révélation en 2012 (10ème et vainqueur d’étape), la saison suivant fut entachée d’une phobie pour les descentes qui fut criante et qui lui priva de toutes chances de bien figurer au Tour 2013, qui se solda par un abandon pour lui. Il s’est rattrapé lors de la Vuelta finissant 7ème, laissant ses craintes derrière lui. Le Franc-comtois à tout l’avenir devant, tout comme Romain Bardet 6ème. Pour ces deux derniers leur jeune âge laisse entrevoir enfin la victoire d’un français sur le tour[iv]. Au-delà de la Grande Boucle, on peut relater la 4ème place de Pierre Rolland lors d’un Giro éprouvant, ainsi que les 3 victoires d’étapes et le classement par points pour Nacer Bouhanni (qui vient de remporter une étape sur la Vuelta). Un Bilan tout à fait positif donc.

L’athlétisme : Des confirmations et le retour en force des femmes

Précédemment, dans ce blog, nous avions offert une analyse sur la santé de l’athlétisme français[v]. On avait souligné les progrès tout en mettant en évidence les faiblesses des françaises. On peut dire que celle-ci se sont bien rattrapées lors des championnats d’Europe. Si la France y a remporté un nombre historique de médailles c’est grâce aux filles qui en ont remporté la moitié d’entre-elles. Contrairement aux autres grands championnats, depuis 10 ans, qui voyait un inexorable recul des performances féminines, cette année, elles ont su être au rendez-vous.

D’un point de vue plus global, la réussite de ces championnats d’Europe est le point d’orgue d’un été très convaincant. En effet, quelques records de France sont tombés (ou égalés) :

-800m (H) : Pierre-Ambroise Bosse 1’42’’53 (Ancien record par Baala en 1’43’’15)

-Saut en hauteur (H) : Mickael Hanany 2m34 (Ancien record par Jean-Charles Gicquel avec 2m33)

-100m haies (F) : Cindy Billaud (record égalé de Monique Evangée-épée en 12’’56)

-110m haies (H) : Pascal Martinot-Lagarde 12’’95 (Ancien record par Ladji Doucouré en 12’’97)

-50km marche (H) : Yoann Diniz qui améliore son propre record en 3h32’33 signant le deuxième record du monde français sénior de l’année après Lavillenie cet hiver.

Les progrès se confirment, d’autant plus que les championnats du monde juniors ont été une franche réussite, record du monde pour Belocian sur 110m haies. Avec un total de 3 titres (pour autant de record personnels) les français ont donc brillé au plus haut niveau mondial, pour leur catégorie. Un constat que l’on retrouve actuellement pour nos cadets aux JO de la jeunesse, qui sont en cours, mais avec des jeunes qui ont déjà offert, pour l’heure, à la délégation française 5 médailles dont trois titres[vi].

A cela on peut rajouter une belle saison de Jimmy Vicaut auteur d’un 9’’89 qui aurait pu constituer le nouveau record de France, s’il n’y avait pas eu trop de vent. Sans une blessure à la cuisse qui est venu gâcher son mois d’Aout, nul doute qu’il aurait eu de grande chance d’être sacré champion d’Europe sur 100m.

Notons que dans l’athlétisme masculin, seul deux records du monde sont tombés cette année et les deux par des français. Deux français recordmans du monde en même temps c’est du jamais vu depuis 1968 (Colette Besson et Nicole Duclos).

 

Rugby Féminin : Une confirmation sportive mais une révélation audiovisuelle

Autant leurs homologues masculins, malgré une légère embellie en 2014, apparaissent clairement comme une des taches sur le tableau blanc du sport français, autant chez les filles l’été a confirmé la belle année 2014 qui avait commencé par un grand chelem. Demi-finalistes de « leur » coupe du monde, accédant à la troisième place finale, elles peuvent même nourrir des regrets de leur défaite face au Canada. Leur victoire est presque plus en dehors du terrain que sur. Effectivement, pour la première fois, un large public, que ce soit en tribunes ou à la télé, s’est intéressé à cette compétition, à l’instar du football féminin, les audiences n’ont cessé de grimper, partant d’un peu plus de 1million de téléspectateurs jusqu’à approcher, en fin de compétition, les 2millions. Assez impressionnant ! On leur souhaite de continuer sur leur lancée, tant sur le plan sportif que sur le plan de la médiatisation, tout en essayant de ne pas tomber dans les travers du sport-business.

 

Bien évidemment tout ne fut pas rose cet été, on pense notamment au fiasco des filles sur la natation, la faiblesse récurrente des français(es) en tennis (d’autres personnes analyseront ce problème en profondeur, sans aucun doute). Mais au final, si on fait le bilan on peut clairement dire que le sport français passe un bel été. Ce n’est pas encore fini, des mondiaux de judo se profilent à l’horizon avec son lot d’espoirs de médailles.

 

 

 

 


[i] Ses titres lui seront retirés suite à ses aveux de dopage

[ii] Derrière un certain Julien Absalon

[iii] Après discalification de Contador

[iv] Voir l’article « Un français peut-il gagner le tour de France »

[vi]25/08/14 à 17h

 

Commenter cet article