Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chronique-sportives

Esprit critique et liberté d'expression sont de mise.

Championnat d’Europe de Zurich : Les perspectives françaises.

Publié le 7 Août 2014 par Etienne Goursaud in Athlétisme

Dans moins d’une semaine vont se tenir les championnats d’Europe d’athlétisme. C’est l’occasion pour les athlètes français de se confronter au gratin européen. Le cru de Barcelone en 2010 reste, coté tricolore, le plus prolifique.

Certains de nos athlètes ont tenu le haut de l’affiche durant l’été et la délégation française offre certaines garanties de médailles voire de titre. Pour d’autres athlètes, c’est aussi l’occasion de découvrir le très haut niveau d’un championnat international, c’est l’occasion pour eux d’engranger de l’expérience qui sera bénéfique pour la suite.

C’est l’heure de dresser un petit tableau de nos chances, ce qui permettra de présenter certains athlètes plus méconnus que d’autres. Cet article se décomposera en deux parties. Les chances de titres et les chances de médailles.

Il est bon de rappeler, avant de commencer l’article, que tous les athlètes (sauf Renaudie et Oualich) ont réalisés les minimas établi par la Fédération Française d’Athlétisme, ceux-ci étant plus stricts que ceux de la fédération européenne. En général, reproduire les minimas en championnat ouvre les portes d’un top 10 européen.

 

 

Nos chances de titre

Jimmy Vicaut (100m) : Saison paradoxale pour le francilien. Convainquant dans chacune de ses sorties, auteur d’un 9’’95 en vent régulier mais aussi d’un 9’’89 qui aurait pu constituer un nouveau record de France, Jimmy avait démontré toute l’étendue de son talent sur la ligne droite. Cependant, depuis cet hiver, sa cuisse lui joue des tours. Blessé déjà deux fois, il va arriver aux championnats sans la moindre course en Juillet. Ses adversaires seront nombreux. Si Dassaolu (retour de blessure) et Lemaitre (peu de performances probantes sur la ligne droite) semble un peu courts, le jeune Anglais Chijindu Ujah, auteur d’un 9’’96 sera le plus dangereux pour le coureur de Montreuil.

Christophe Lemaitre (200m) : L’aixois a réalisé 20’’08 sur le demi-tour de piste ce qui le place en tête des bilans européens. Cependant attention à ses problèmes de départs qui sont récurrents et qui peuvent le handicaper en cas d’arrivée serrée. Son adversaire principal sera l’anglais Gémili qui est déjà passé sous les 20s, et qui a réalisé 20’’20. Attention également au vétéran Martina, en retrait cette année (20’’62).

Renaud Lavillenie (Perche) : 18. C’est le nombre de victoires consécutives du charentais en saut à la perche. Invaincu cette année, il a établi cet hiver le nouveau record du monde de la spécialité, détrônant Bubka. Tout semble tendre vers un troisième titre européen consécutif. Seul bémol, il n’a franchi qu’une seul fois 5 m 90 cet été. C’est pourtant une barre qu’il faudra franchir pour s’assurer du sacre.

Pascal Martinot-Lagerde (110m haies) : Leader en Diamond League, auteur du nouveau record de France en 12’’95, PML se présente à Zurich en leader européen. Attention cependant, lors du dernier championnat d’Europe par équipes, il a été dominé (3ème). Un avertissement sans frais. Mais s’il court à son meilleur niveau, le titre ne devrait pas lui échapper.

Pierre-Ambroise Bosse (800m) : Lui aussi vient de battre le record de France de la spécialité. Incroyable quand il s’agit de se positionner lors des courses rapides, le pensionnaire de l’Insep est beaucoup moins bon lors qu’il s’agit de courses tactiques et lentes. Il devra être vigilent et pourquoi ne pas faire une course en patron comme peut le faire Rudisha.

Mahiedine Mekhissi-Benabbad : Double champion d’europe, double vice-champion olympique et double médaillé de bronze aux championnats du monde. Le palmarès de MMB est éloquent quand on sait l’ultra domination des Kenyans dans la discipline. Il domine la discipline largement sur le plan européen. Il devra être attentif sur une course tactique. Rappelons qu’en 2012 il était passé tout près de se faire battre.

Kevin Mayer (Décathlon) : Le jeune décathlonien a manqué de peu la médaille de bronze à Moscou l’an dernier. Autant de plus de 8300 points cet année il se pose en favori. Pourquoi ne pas en profiter pour battre un des plus vieux record de France, celui de Plaziat (8574 points).

Le relais 4x100m masculin : Deux personnes qui ont déjà couru sous les 10’’ et un relais qui tiens la route. Les passages sont globalement un point fort. Avec une compo de Remy-Lemaitre-Bassaw-Vicaut, le quatuor a des sérieuses chances de titre.

Cindy Billaud (100m haies) : On continue dans la gamme des nouveaux recordmans de France. Cindy a égalé la marque de Monique Evangé-Epée. Elle est en tête des bilans européens mais sa principale adversaire, Tiffany Porter, sera très redoutable et pourrait priver la française d’un sacre continental.

Myriam Soumaré (100m-200m) : A l’instar de son homologue masculin, Myriam Soumaré arrive à Zurich en leader. Elle a récemment établi son record, à Monaco. Un départ canon, comme elle sait le faire, pourrait lui offrir le titre sur la ligne droite. Sur le demi-tour de piste elle arrive avec le 3ème temps mais avec le meilleur record personnel. Ce sera cependant plus difficile, beaucoup de filles se tiennent en peu de temps. Il faudra réaliser la course parfaite pour être sacré, comme elle l’a été à Barcelone.

Eloyse Lesueur (Saut en Longueur) : Elle se présente en tête des bilans européens à égalité avec Katarina Johnson-Thompson (6m92). Championne du monde en salle cet hiver, Eloyse sait répondre présent lors des grands rendez-vous. Une arme dont elle devra se servir pour triompher car la tâche n’est pas simple. Outre l’anglaise, elles sont plusieurs à avoir sauté à 6m80 ou plus. La bataille pour le titre sera rude et la française devra faire au moins aussi bien que son record.

 

Les chances de médailles

Dimitri Bascou (110m haies) : Avec des 13’’25, nouveau record personnel, il est un prétendant sérieux à la médaille. Pourquoi pas au moins deux français sur la boite

Thomas Martinot-Lagarde (110m haies) : Après une saison compliqué, ponctuée par des blessures, le grand frère de Pascal a réussi à arracher sa sélection pour les championnats d’Europe. S’il enchaine les tours il peut espérer quelque chose de bon. Rappelons tout de même qu’il est finaliste mondial sortant.

Yoann Rapinier et Benjamin Compaoré (triple saut) : 2ème et 3ème meilleur performeur européen, ils arrivent avec une belle performance à leur actif. Cependant ni l’un ni l’autre n’a réussi à briller au niveau international.

Yoann Diniz (50km marche) : Les championnats d'Europe lui réussissent bien puisque qu'il à déjà été titré deux fois (2006 et 2010). Il est auteur d'une bonne saison et sera, comme toujours, un sérieux prétendant à la médaille.

Ben Bassaw (200m) : 4ème performeur européen avec un record personnel fraichement établi (20"43), le pensionnaire d'Angoulême peut légitiment prétendre à une finale européenne voire mieux si il est capable de courrir aux alentours des 20''35. Coureur à suivre

Mélina Robert-Michon : Souvent placé ces 10 dernières années, la native de Bourgoin à offert à la France, l'an dernier, la médaille qui à sans doute fait le plus plaisir, non seulement au grand public, mais aussi aux spécialistes. Avec un nouveau record de France en prime (66m28). Cette année elle a réalisé 65m51 lors des championnat d'europe par équipes, preuve qu'elle sait se sublimer sous le maillot tricolore. Une perf de cet acabit pourrait lui apporter une nouvelle brelloque.

Le relais 4x100 féminin : Il est utile de rappeler que 4 filles ont réalisé les minimas, mais seulement trois places sont attribuées. La déçue étant Stella Akakpo. La même Stella qui avait réalisé une dernière ligne droite foudroyante à Moscou pour arracher ce qu’on croyait être une médaille d’argent, avant la disqualification cruelle (mais logique). Les filles peuvent être la très belle surprise, côté français, de ces championnats.

Le relais 4x400 féminin : Beau Relais avec trois filles en moins de 52s. Elles seront à surveiller même si, les russes seront els favorites.

Commenter cet article